Mot du Maire


 2017 se veut l’année qui aura stoppé l’hémorragie financière des collectivités. Non que la situation se soit améliorée mais la dégradation semble momentanément s’arrêter.

 

 Quoiqu’il en soit, notre collectivité fait face avec bravoure aux difficultés qu’elle rencontre car si le niveau des recettes a diminué, il en est de même pour les aides et subventions qui baissent ou disparaissent totalement. Dans le même temps, les obligations se multiplient ainsi que les dépenses qui y sont liées. Dans ce contexte vécu de manière morose par la plupart des communes,  Beaupuy se veut toujours plus inventive et performante.

 

Aussi, c’est dans l’adversité que se mesure la solidité des liens qui nous unissent. Comme si ce contexte de turbulences ne suffisait pas, nous devons anticiper des bouleversements à venir avec le départ à la retraite dans les années qui viennent de deux de nos cadres. Ces changements significatifs pour le fonctionnement de notre village doivent s’appréhender de la meilleure des manières et il importe de s’adjoindre les services de personnes idoines et c’est l'une des priorités que nous avons engagées depuis plusieurs mois.

 

Dans le domaine des nécessités, la révision de notre PLU est un exercice qui nous a été imposé et dont nous souhaitons saisir l’opportunité pour repenser l’avenir de notre commune. C’est avec le concours de tous que cette performance est rendue possible. Diminution forcée des surfaces constructibles, resserrement obligatoire des habitations, restriction de la taille des parcelles et cohérence territoriale sont autant de points que toutes les communes associées dans notre démarche de PLU groupé tentent de résoudre de la meilleure manière pour préparer un futur digne du Grenelle de l’environnement.

 

Toujours tiraillée entre obligations et opportunités, la commune a choisi de régler un problème de patrimoine communal qui tombait en désuétude avec la maison Daspe.

Ce projet, aussi confortable qu’un caillou dans la chaussure,  a trouvé un accélérateur lorsqu’une entreprise de la commune est venue nous faire part de son souhait de développement et de son besoin d'agrandissement. Nous avons saisi cette occasion pour remettre enfin en état cette maison au prix de longs mois de travaux. Aujourd’hui, c’est un tiercé gagnant avec un patrimoine sauvegardé qui génère une recette supplémentaire sur le budget municipal et le maintien d’une activité économique sur le territoire. Cette création a été source d’inspiration, puisque la zone située aux abords du site est désormais vouée à accueillir d’autres activités de commerce.

 

L’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite (PMR) est aussi une des obligations fortes fixées par la loi. Si ce point devait être réglé pour 2015, ceci n’a été le cas nulle part en France. L’Etat a donc enjoint aux communes d'établir un calendrier pluriannuel comprenant des travaux obligatoires. C’est ainsi que nous sommes liés à une charge de travail à laquelle il est impossible de déroger. Un suivi annuel est transmis à la préfecture et tout y passe : jardin public, bâtiments communaux, y compris l’école.

 

Ce dernier point est à nouveau une priorité majeure puisque notre établissement a subi des évolutions sensibles et les 400 000€ investis en 2010, bien que nécessaires, n'ont pas suffi à régler l’ensemble des préoccupations qui se posent. Un projet minimaliste de remise aux normes comprenant la réalisation d'une salle de motricité et d'un préau est en cours de réflexion et une version optimale où se rajouteraient une entrée et de nouvelles salles s'étudie en option. Cette réalisation ne verra le jour qu’en cas d’adéquation avec les moyens mobilisables. L’appel d’offre aux entreprises devrait trouver  preneur dès le début 2018 et promet un début d’année sur un rythme bien soutenu.

 

L'ensemble de l'équipe municipale se mobilise pour mener à bien et dans les meilleures conditions tous ces projets  de développement.

 

Pascal LAPERCHE, Maire de Beaupuy.