LOT  &  GARONNE
ACTUALITES
Mot du Maire
2017
2016

Depuis une décennie maintenant, chaque année apporte son lot de changements avec des modifications en tout genre : nouvelles normes, nouvelles règles ou nouvelles organisations. Dire que 2016 apporte elle aussi ses modifications s’apparente au lieu commun. 
  
Il faut savoir reconnaître que notre monde change ou peut-être l’avons-nous changé ?  
  
Les communes sont au cœur de toutes ces mutations, pour ne pas dire transmutations. L’adaptation est permanente et engendre de grandes difficultés. Si elle n’est pas défendue, la commune de demain risque de ne plus rien à voir du tout avec ce que nous avons connu, voire elle disparaîtra. 

Le plus petit échelon territorial est de plus en plus remis en question. La dimension financière a pris le pas sur bien des considérations et depuis la capitale, les rurales  sont devenues une hérésie. Sortes d’inutilités locales, qui ne concentrent pas plus d’habitants qu’un pâté de maisons parisien ou l’immeuble d’une quelconque rue.  
  
Notre ruralité semble si découpée que le nombre d’entités y est jugé trop important et leur regroupement est donc souhaité. En plus des communes nouvelles, d’aucuns prédisent, dans les années à venir, l’avènement de l’agglomération comme l’échelon de gestion idoine où les communes deviendraient des « quartiers » vidés de leur sens politique.

Or, dans une société du rendement, des crédits ou de la rareté du travail, l’individualisme s’est presque imposé comme une condition de survie. Les tensions augmentent et les comportements extrêmes se développent. Dans cette juxtaposition d’individualités, la commune est devenue le premier échelon de proximité qui permet à chacun de se projeter dans un collectif. Elle est à portée de main, relationnelle, personnelle et porte des valeurs d’entraide, de connaissance ou de compréhension. Elle permet d’envisager une vision commune, comme son nom l’indique, avec des objectifs collectifs autour de sujets comme l’enfance, la culture, le sport ou la solidarité.  
 
Les communes sont de formidables laboratoires à énergie positive avec du bénévolat, de l’engagement et des actions portées par des groupes dont on sait que, dans des collectivités plus importantes, ils disparaissent et c’est le salariat qui doit prendre le relais. Aussi, les petites communes montrent un niveau de dépense par habitant qui est bien moins important que celui des villes. Par conséquent, leur disparition n’est en rien l’assurance d’une économie. 
 
La commune de Beaupuy soutient de plus en plus étroitement les initiatives locales jusqu’à rentrer dans les projets mêmes des bénévoles (Bellothèque ou Yarn Bombing). Nous souhaitons que la commune reste ce lieu de vie et d’échange (sport, culture, évènements…) qui ressemble à ses habitants. C’est pour cela que l’objectif municipal sera de continuer à rechercher les moyens autonomes de développement raisonné pour faire face à 2016 avec sérénité et responsabilité. 
 
L’ensemble du conseil municipal adresse à chacun de vous ses meilleurs vœux pour l’année à venir en vous souhaitant de savoir profiter de tout le bon que la vie vous offrira, de trouver la sagesse d’accepter ce qui ne pourra pas être changé et l’énergie d’améliorer tout ce qui sera en mesure de l’être. 
 
Pascal LAPERCHE, Maire de Beaupuy.